Les contrats de ville prorogés jusqu’en 2023

La ministre de la Ville, a annoncé le 6 janvier 2022 la prorogation d’un an des contrats de ville.

Les contrats de ville s’achèveront donc en 2023, et non en 2022. Une première prorogation, de deux ans, a été décidée en 2018.

Cette prolongation a pour objectif de donner du temps plus de temps à une commission pour imaginer une nouvelle génération de contrats de ville. Cette commission conduit des auditions d’associations d’élus et d’autres, de proximité, de représentants des services de l’Etat, de professionnels…

La prorogation jusqu’à 2023 concerne également les régimes fiscaux zonés attachés aux contrats de ville et qui visent à renforcer la mixité des activités et sociale. :
– Pour les entreprises, il s’agit de l’exonération d’impôts sur les bénéfices (sous conditions) pour celles implantées en Zone franche urbaine -Territoires entrepreneurs, et de fiscalité locale (foncière et sur la valeur ajoutée) pour celles de moins de 50 salariés ou au bilan inférieur ou égal à 10 M€ qui sont installées en Quartiers prioritaires de la politique de la ville.
– Du côté des bailleurs sociaux, il s’agit de l’abattement (30%) sur la taxe foncière des propriétés bâties (parc ancien), ainsi que du taux réduit de TVA pour les opérations d’accession sociale à la propriété.

Communiqué de presse

 

 

Partager cet article :

Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles similaires .

#(Dé)Confinement : le site d’info spécial des centres de ressources politique de la ville d’Occitanie

Les contrats de ville prorogés jusqu’en 2023

De nouvelles données Insee sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville

Nos autres thématiques

Éducation, jeunesse

Éducation, jeunesse

Ingénierie & méthode

Ingénierie & méthode

Observation des territoires

Observation des territoires

Transition écologique

Transition écologique