Localtis – “Les Cordées de la réussite n’en finissent pas de grimper “

Comme détaillé sur le site du dispositif, les Cordées de la réussite “visent à faire de l’accompagnement à l’orientation un réel levier d’égalité des chances. Elles ont pour objectif de lutter contre l’autocensure et de susciter l’ambition scolaire des élèves par un continuum d’accompagnement de la classe de 4e au lycée et jusqu’à l’enseignement supérieur”.

Quelques chiffres :

  • 500 cordées en 2020, 8631 en 2022,
  • 900 cordées prévues en 2023,
  • plus de 3.300 collèges et lycées inscrits dans le dispositif (près de 30% de l’ensemble des établissements publics et privés du secondaire),
  • 180.000 élèves impliqués en 2022 (contre 80.000 en 2019). Parmi eux, plus de 26.000 étaient scolarisés en collèges ruraux et près de 15.000 en lycées professionnel,
  • 200.000 élèves qui participeront en 2023,
  • 45 cordées en Occitanie (académies de Toulouse et Montpellier),
  • 10 millions d’euros de dotation en 2021 et 2022 (dans le cadre du plan France relance).

Le public prioritaire des Cordées de la réussite est les élèves scolarisés en éducation prioritaire ou résidant dans un quartier prioritaire politique de la ville, aisi que ceux scolarisés en zone rural et isolée. Pour autant, le dispositif irrigue tout le territoire.

Un avantage mesuré :

En matière d’accès à l’enseignement supérieur, parmi les lycéens qui ont participé à une cordée durant leur scolarité au lycée et qui ont souhaité que cette caractéristique figure dans leur dossier, 95,5% d’entre eux ont reçu une proposition lors de la session 2022 et 86,9% d’entre eux l’ont acceptée. Aussi, selon les ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur, les candidats dont le parcours dans les Cordées de la réussite a été mentionné, avec leur accord, dans leur dossier disposent d’un taux de proposition d’admission sensiblement supérieur au reste de la population lycéenne de terminale.

Plus intéressant encore, cet avantage est particulièrement important pour les lycéens de la voie professionnelle, autre public prioritaire du dispositif, qui bénéficient d’un écart positif de 6,7 points par rapport aux autres lycéens de cette voie qui n’ont pas participé à une cordée ou ne l’ont pas signalé dans leur dossier. Pour la voie technologique, le gain est de 2,6 points et dans la voie générale de 1,3 points.

Suivi de cohortes :

Un suivi de cohortes d’élèves bénéficiaires va être constitué à l’échelle nationale. La comparaison avec un groupe témoin permettra ainsi d’identifier tous les effets de la participation à une Cordée de la réussite.

Partenariat en place dans le dispositif :

  1. Un établissement de l’enseignement supérieur (Grandes Ecoles, lycée avec des classes préparatoires, universités…)
  2. Un collège ou lycée
  3. Des étudiants ou professionnels en position de tuteurs
  4. Une animation au niveau de l’académie et des préfectures (appels à projets régionaux)

/!\ Les établissements peuvent y associer des collectivités territoriales, associations ou entreprises.

Accéder à l’article complet

Le dispositif vous intéresse ? Retrouver les appels à projets annuel sur le site de l’académie de Montpellier (dossier 2023-2024 disponibles en avril-mai)

Partager cet article :

Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles similaires .

Les contrats de villes prorogés jusqu’en 2023

Evolution de la population en Occitanie – projections

“Les expérimentations de mixité sociale à l’école se heurtent aux résistances”

Nos autres thématiques

Éducation, jeunesse

Éducation, jeunesse

Ingénierie & méthode

Ingénierie & méthode

Observation des territoires

Observation des territoires

Transition écologique

Transition écologique